L'actualité sans propagande oligarchique ni dingueries

Ursula von der Leyen annonce une structure visant à censurer le contenu en ligne

par

dans

Alors qu’elle est poursuivie en Belgique pour ses échanges de SMS douteux avec Albert Bourla lors des achats de thérapies géniques à ARNm de Pfizer, Ursula von der Leyen, et la Commission Européenne derrière elle, continue l’agenda d’urssisation de l’UE.

Tout d’abord ce sont le projet d’euro numérique contrôlée par la BCE qui progresse et puis le contrôle de la parole, avec un bouclier présenter comme défense de la démocratie et qui n’est rien de plus qu’un organe de censure


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *